Le parc des Buttes Chaumont, le platre actif

6 May

Photo Buttes 1

Photo @Miranda Creswell

Si on monte sur une des collines du parc des Buttes Chaumont, et que nous faisons face au nord-est de Paris, il est difficile d’imaginer que la terre sous nos pieds, a été jadis une carrière produisant du gypse et puis du plâtre. Du plâtre qui a été si connu et si largement distribué, que même maintenant ‘le plâtre de Paris ‘ est le nom d’un matériau international.

Ces morceaux de gypse originaires des Buttes Chaumont, sont devenus des matériaux de finition sur les faces des bâtiments, sont devenus des castes orthopédiques pour de nombreux membres et os endoloris, se sont retrouvés sur les plafonds dans la forme de rosettes et de moulures, dans les fresques d’églises sur lesquelles les artistes ont placés des couleurss vives en pigment.

Le travail d’un plâtrier était, des fois, d’utiliser ces matériaux pour simuler du bois, du métal, des coquilles.

C’est bizarre que la simulation et le revêtement continue à être des thèmes dans ce parc, avec sa verdure abondante, et ses balustrades en faux bois cimenté, sans aucun lien percevable du paysage de lune, au-dessus de laquelle il se trouve.

 

carrieres_a_l_emplacement_des_buttes_chaumont_v_1852-53

 

Une simulation d’un Temple Romain à Tivoli en Italie, dévoué à la déesse Minerva, a été bâti dans le parc, au début de la construction en 1867, elle continue à dominer l’horizon  du quartier. 

 

Rotonde_Parc_des_Buttes-Chaumont_Alphand_1867IMG_7971

 

La Croix Rouge a utilisé le Temple comme symbole dans un timbre après la première guerre mondiale avec les mots : …’ de secours aux blessées militaires ‘, les médecins ont peut être utilisé du plâtre et des bandages dans leurs soins prudent des blessées.

 

buttes chaumont stamp correct scale small 1

Est-ce parce que le Temple est un symbole séculaire (du moins d’aucune religion pratiquée) une raison pour l’utilisation de ce symbole encore maintenant ?

Le revêtement, la réinvention du paysage du parc et ces symboles, n’ont pas été toujours  simplement une notion de couverture et de l’amélioration.

La carrière a été une fois un dépotoir pour les cadavres de chevaux et d’autres animaux, qui est peut être la raison pour que l’État français a acheté les Buttes Chaumont en 1862 pour 3,4 million de francs, un quart du cout pour les Bois de Boulogne, mais 34 moins de taille (1). L’historienne Françoise Hamon écrit :

‘Il s’agit d’assainir et d’embellir une zone indigne de la capitale ‘ (2)

Pendant la semaine sanglante de 1871, 600personnes sont massacrées dans le parc, 300 ont été mis dans le lac (3). Le pont qui franchi ce lac est maintenant utilisé par les nouveaux époux pour leurs premières photos,  venant juste de la Mairie du 19eme arrondissement à coté du parc.

 

11909947_1671246156420596_2014804487_n

blue print Buttes Chaumont

Archives de Paris

watercolour buttes chaumont

Archives de Paris

Devant l’endroit ou j’ai travaillé pendant de nombreux jours, en développant des dessins (4), se trouve un socle vide. Ici, il semble que le thème de couverture du parc s’arrête. Il y avait une fois un sculpteur qui s’appelait Louis Auguste Hiolin (1846-1910) (5), il a construit une large sculpture : ‘Au Loup’ d’un jeune berger qui s’élance en essayant d’attraper le loup qui a tué ces brebis. Cette statue a été saisie pendant l’occupation de Paris au cours de la Seconde Guerre Mondiale, il ne reste qu’un socle vide maintenant.  Auprès du socle se trouve un tableau d’information avec une liste de noms et les âges de nombreux enfants juifs, qui ont disparu en même temps: pendant la Seconde Guerre Mondiale,  de ce quartier si doux.

 

Au loup 1

Figaro crop 1 pale blue

Figaro : 23 Decembre 1941 (6)

 

La statue n’a jamais été remplacée, mais à cause de sa taille et de l’accessibilité, le socle est occuper de temps en temps pendant la journée par les gens et les oiseaux.

 

Socle vide Buttes Chaumont

photo @Miranda Creswell

Crow Buttes Chaumont

photo @Miranda Creswell

Un jour, alors que je dessinais, une dame est venue me parler et m’a montré des arbres. Pour elle ces arbres sont comme ses ancêtres, mais contrairement a eux : les arbres poussent et sont plus grands et forts chaque années.

Ce parc, qui est tenu par des jardiniers incroyables et bien informés est fortement apprécié des parisiens pour de multiples raisons diverses.

Le ‘tai- chi’ silencieux, le jogging, toujours des conversations, le paysage n’est jamais statique.

(1) Antoine Picon , ‘ Nature et ingenierie : le parc des Buttes- Chaumont ‘ Romantisme  4/2010 ( no 150), p 35-49

(2) Francoise Hanon ‘Les Buttes Chaumont ‘ , Les parcs et jardins dans l’urbanisme parisien XIX – XX siecle , Delegation a l’Action Artistique de la Ville de Paris , 2001 p 99-100

(3) www.parisrevolutionnaire#3C2AD5

(4) Exposition :La Materialite de L”invisible , Le  Cent Quatre Paris 19eme

http://www.104.fr/programmation/

(5)www.saginawartmuseum.org#3C2CEB

(6)gallica.bnf.fr/ark-/1214#3C2DB8

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: